Une lecture écocritique de L’emploi du temps de Michel Butor  

Published: June 2019

AuthorAbdulmalik Ismail

About Author: Département de Français. Université d’Ilorin, Nigeria

Download PDF

Résumé           

La plupart des écrivains du Nouveau Roman (l’un des courants littéraires au 20e siècle) abordent grands nombres de thèmes dans leurs œuvres. De l’archéologie, l’art, la chimie, la biologie, la médecine jusqu’à l’écologie, ces écrivains voient la littérature comme un outil qui s’avère utile pour changer positivement le sort de l’homme. Cet article montre en quoi Michel Butor, incarnant ce nouvel esprit, dénonce dans L’Emploi du temps la dégradation de l’environnement et l’attaque contre ses biotiques dans une ville anglaise imaginaire, Bleston. L’article adopte la théorie écocritique pour analyser le niveau de cette dégradation. Notre problématique consiste donc à ressortir les éléments de la nature affectés par les activités des habitants de la ville de Bleston pour faire ressortir le message de Michel Butor.  L’article conclut qu’un environnement sale et pollué, à en croire par Michel Butor, a un impact négatif sur l’homme et même sur la nature elle-même.  

Mots clés : dégradation,  écocritique, Nouveau Roman, nature