LES AFFIXES FRANÇAIS ET HAOUSSA: UNE ÉTUDE COMPARÉE

Author: Bello Shehu Abdullahi

Published: March 2018

Résumé

Cette étude intitulée « les affixes français et haoussa : une étude comparée »  a pour objectif de décrire et comparer les procédés de formation des mots par affixation dans les deux langues : français et haoussa, en vue de dégager leurs ressemblances et leurs différences éventuelles. Les corpus d’origines diverses ont été observés et groupés en fonction de leurs typologies. Enfin, les procédés d’affixation des mots dans les deux langues sont comparés. Les résultats montrent qu’il y a des ressemblances en ce qui concerne les affixes, la préfixation et la suffixation. On constate qu’il y a des différences en ce qui concerne le nombre et la forme d’affixation et leurs fonctions sémantiques. On constate aussi qu’il y des affixes qui existent dans une langue mais qui n’existent pas dans l’autre. Une différence fondamentale entre les deux langues est que la dérivation préfixale ne change pas la catégorie de la base en français contrairement au haoussa où un changement de catégorie peut se produire à l’issue du processus. Le cadre théorique de ce travail est basé sur la théorie de l’analyse contrastive de Lado (1957).

 

Abstract: this study entitled “les affixes français et haoussa : une étude comparée ” (in French and Hausa: Comparative Study) aims to find the similarities and differences of derivational processes in French and Hausa. This research uses a descriptive and comparative method of study. Data were extracted from books, newspapers, and magazines published in both languages. The technique used is to observe, record and separate words. Qualitative, descriptive and comparative methods were used. All data were analysed without recourse to figures. Derivational processes were compared in both languages to highlight the similarities and differences. The results show that there are similarities in the type of derivation i.e. Prefixation and Suffixation. However, differences regarding the number and form of Affix and semantic functions were observed. A fundamental difference between the two languages is that derivational affix does not change the category of the base in French, unlike in Hausa where a change of category may occur at the end of the process. Finally it is found that the equivalent of word derived in a language could be a root in the other language and not a derived word. The theoretical framework adopted for this research is that of contrastive analysis of Lado (1957).

FOR FULL TEXT: Download Full PDF of Current Issue